La ventilation VMC simple flux est la ventilation VMC la plus courante

Parmi tous les types de ventilation VMC, la ventilation VMC simple flux est la plus commune des installations. Le principe d'une ventilation VMC simple flux est facile à comprendre :

  • Des entrées d'air sont installées dans les pièces de vie comme le salon ou les chambres. Ces entrées d'air sont souvent situées sur le haut des fenêtres. Elles permettent de faire rentrer de l'air extérieur dans le logement, même lorsque les fenêtres sont fermées.
  • Des bouches d'extraction sont installées dans les pièces de service pour aspirer l'air intérieur.
  • Un réseau de gaines assure le transfert de l'air aspiré vers le groupe d'extraction.
  • Le groupe d'extraction, installé dans les combles la plupart du temps, rejette l'air à l'extérieur.

Les nombreuses entrées d'air sont des sources de déperditions thermiques qu'il faut prendre en compte pour l'isolation et les besoins de chauffage de votre logement.

Une ventilation VMC simple flux peut être autoréglable ou hygroréglable

Il existe en effet deux types de ventilation VMC simple flux. Le fonctionnement est le même mais le débit d'air renouvelé n'est pas calculé sur la même base.

La ventilation VMC simple flux autoréglable :

Ce type de ventilation VMC diffuse de l'air en fonction de la pression du logement. Une étude doit donc être réalisée par l'installateur afin de définir le bon débit. Ce débit d'air renouvelé est constant.

La ventilation VMC simple flux hygroréglable :

Une ventilation VMC hygroréglable adapte le débit d'air renouvelé en fonction de l'humidité du logement. Il faut donc installer des capteurs d'humidité sur les entrées d'air et sur les bouches d'extraction. Le débit d'air est ainsi variable, en fonction du taux d'humidité.

Il existe trois types de bouches d'extraction hygroréglables :

  • Les bouches d'extraction standard : elles s'ouvrent selon l'humidité (un ruban se tend lorsqu'il est humide et ouvre la bouche d'extraction);
  • Les bouches d'extraction à tirette ou bouton poussoir : vous contrôlez l'ouverture et la fermeture de la bouche d'extraction (adapté pour la cuisine);
  • Les bouches d'extraction à détecteur de mouvement : la bouche d'extraction s'ouvre lorsqu'un mouvement est détecté (adapté pour les toilettes)

On retiendra que le système de ventilation VMC hygroréglable permet plus d'économies d'énergie car il adapte la ventilation en fonction des besoins spécifiques du logement. Cependant, son coût d'installation est plus élevé.

Il existe des systèmes de ventilation VMC gaz qui évacuent aussi les fumées de combustion de la chaudière

Une ventilation VMC gaz utilise le même fonctionnement qu'une ventilation VMC simple flux.

  • Ce type de ventilation VMC n'est adapté que dans le cas où vous disposez d'une chaudière ou d'un chauffe-eau au gaz.
  • L'installation de ce type de ventilation VMC est plus compliquée car les bouches d'extraction doivent prendre en compte l'évacuation des fumées de combustion issues de la chaudière.
  • Par ailleurs, si la ventilation VMC n'est plus en marche, alors la chaudière doit également être arrêtée.
  • Un système de sécurité doit donc être installé : il s'agit d'un interrupteur thermique ou d'un interrupteur pressostatique pour une chaudière à condensation.
  • Une ventilation VMC gaz doit être entretenue régulièrement pour assurer son bon fonctionnement et prévenir tout risque d'accident.