Poêle a pellets : une alternative au chauffage traditionnel

Contrairement au chauffage au bois traditionnel, qui utilise des bûches comme combustible, un poêle à pellets utilise du pellet de bois. Ce sont des comprimés de bois issus des déchets et copeaux de bois. Le pellet de bois est presque dépourvu d’humidité et son rendement approche les 90%. La combustion est optimisée, ainsi que le rendu calorifique de l’ordre de 5 kWh par kg.

Fonctionnement d’un poêle à pellets

Le poêle à pellets fonctionne de manière automatisée. Le réservoir de pellet de bois (contenant 15 à 60 kg de pellets), est relié au foyer par une vis sans fin, qui alimente le feu en combustible régulièrement. Une résistance électrique de 400W actionne ensuite le feu, sur simple pression d’un interrupteur. L’air nécessaire à la combustion est acheminé par le ventilateur d’extraction qui créé une aspiration. En fonction de vos besoins et de votre espace, il vous suffit ensuite de piloter automatiquement la température et le niveau de ventilation de convection souhaité. Notez que le premier allumage de votre poêle à pellets nécessite des réglages préliminaires stricts, ainsi que le respect d’étapes successives.

Poêle à pellets : quel usage domestique ?

L’installation d’un poêle à pellets est particulièrement indiquée dans le cadre d’un habitat bien isolé à faible inertie. Outre la complète automatisation du chauffage, certains appareils disposent de systèmes de sécurité avancés grâce au contrôle des températures et de la fermeture des portes. L’arrêt est immédiat lorsque la trémie est vide ou le courant coupé. Le poêle à pellet est idéal pour les personnes souhaitant utiliser une énergie propre et qui n'ont pas de chaudière écologique. Le chauffage intense et régulier est parfait pour une résidence principale.

Chauffage domestique écologique : quel investissement ?

Pour investir dans un système fonctionnant sur le principe du pellet de bois, il faut savoir que le coût de départ est toujours plus élevé qu’une installation classique au bois de chauffage. Ne serait-ce que du côté énergie, le coût du pellet de bois est 30 à 50% plus élevé que les bûches. Cependant, le prix du pellet de bois reste largement inférieur au prix du gaz, comme à celui de l’électricité. Par ailleurs, les performances d’un poêle à pellets rendent ce mode de chauffage éligible au crédit d’impôt transition énergétique 2017, réduisant ainsi le budget initial. Il est aussi éligible à la prime énergie et à la prime rénovation énergétique.

Poêles à pellets : les différents modèles

La majeure partie des modèles de poêles à pellets disponibles sur le marché ont un volume sonore conséquent, qui peut empêcher son installation dans un bureau ou une chambre. Cependant, certains appareils demeurent très silencieux, grâce à des technologies de type « Still », développées spécialement pour neutraliser les sources intérieures de bruit. N’hésitez pas à tester l’appareil en régime normal avant l’achat, afin de connaitre le niveau sonore de l’appareil.